Home       Work       Contact       Bio


The Angel in the house


Centre d’art Transpalette, Exposition collective Traversée Renarde pour le 40ème anniversaire du centre d’art Beaubourg, 2017

Extrait de paysage en intérieur, système électronique, faïence, bois, marqueterie, feuille d’or, performance


        Installation activée par une performance le 21 octobre 2017 à 19h au centre d’art le Transpalette pour l’exposition Traversée Renarde. Par le biais de motifs folkloriques et vernaculaires amalgamés, conçus comme un rythme avec ses excès, ses manques, ses répétitions, la pièce interroge la plasticité du souvenir et la qualité de nos modèles dont ils sont issus ; leur importance dans notre construction, puis la nécessité de s’en émanciper. L’installation lie un extrait du journal de Virginia Woolf (de la nécessité de « tuer l’ange du foyer ») à la psychanalyse (l’épreuve du deuil, qui pourrait confondre la figure de l’ange-gardien au fantôme et le mouvement de se retourner tel que les mythes d’Orphée ou de la femme de Lot).


        10 petites boîtes empruntant différents styles courants mais jamais orthodoxes qui reconstituent des objets familiers mais inutiles ont été réalisées par l’artiste en faïence émaillée, bois et marqueterie. Ils contiennent chacun une image pieuse datant plus ou moins du 19ème siècle, représentant un ange protégeant un enfant dans une situation périlleuse. La chair de l’ange a été retirée par découpage. Chaque boîte est reliée à une sorte de tableau électrique contenant une photographie imprimée sur un A4. Le tableau gère en trois différents états la lumière qui provient de chaque boîte correspondant à l’évolution de la performance.

        Pour la performance, les vêtements ont été réalisés par l’artiste pour s’identifier à Marie, la femme de la photographie qui a réalisée elle-même ses vêtements.

        La sélection des plantes dans le cercle vert provient du jardin de ma grand-mère.


        The Angel in the house est un poème de Coventry Patmore, écrit en 1854 pour sa bien-aimée Emily Patmore. Il deviendra l’archétype de l’idéal féminin par une société très patriarcale du 19ème siècle à nos jours. C’est aussi une figure récurrente dans l’oeuvre de Virginia Woolf, telles que Clarissa Dalloway et Mrs Ramsay, pour qui elle témoigne une grande affection et du respect.


Arthur Gillet
54 rue de Turbigo 75003 Paris
+33 6 49 82 24 14
contact@arthurgillet.com